lundi 19 juin 2017

3 recherches d'un groupe d'enfants sur Taillet le 31 5 2017

Une fois n'est pas coutume , je vais pouvoir vous raconter exactement ce qu'il ne faut pas faire !
 
Cela faisait très longtemps que je ne m'étais pas mise derrière mon chien personnel pour une recherche sur des connaissances et non sur des membres de ma famille.
J'ai effectué le 31 mai 2017 3 recherches sur un groupe d'enfants (5) sur la commune de Taillet .
 
La première recherche banale m'a confirmé que mes chiens vont en premier, au détriment de l'objet, qui avait été posé avant le tournant sur le bord du chemin, (ici un mouchoir en papier tenu par l'un des enfants) vers la bouche des recherchés. Ce n'est pas la 1ere fois que je le constate, si cela est flagrant en recherche en décombres , cela semble être le cas quand les enfants bougent de place par rapport à ce qu'ils ont fait au départ.
 
La seconde recherche a été laborieuse car je n'ai pas appliqué mes propres principes ! et oui! Il faut toujours croire son chien.
Petite explication : Je suis passée d'un chien très instinctif et de travail :mon binôme ,à une chienne de famille ayant peu confiance en elle. Donc comme elle a peu confiance en elle et doute , je doute aussi de ses capacités et la pensait moins "douée" que mon précédent. GRAVE ERREUR ! Ayant donné des consignes à un des enfants et ceux ci n'ayant pas compris ils sont partis dans le sens opposé retournant sur leurs pas. Persuadée que la piste allait dans l'autre sens je n'ai pas écouté ma chienne. Là du coup s'en est suivi une longue longue recherche inutile et surtout où j'ai commencé à avoir peur d'avoir perdu les enfants pour de vrai  comme ils disent ! Le stress est donc monté réellement.
 
Pourtant quand on voit l'image son indication était pourtant claire !
 
Ceci dit on ne pouvait faire plus dans des conditions réelles cette 1ere recherche sur des personnes moins connues.     Ensuite elle est bien passée là où tous les enfants sont passés même quand ceux ci se trompaient un peu et la chienne cherchait du coup le moyen dans le vent le plus court pour les atteindre mais ses moyens à elle passent par des trous de souris où je ne pouvais passer.
 La piste finie par un succès tout de même et une longue attente pour les enfants qui entre temps avaient été rejoint par un adulte pour qu'ils restent le plus calme possible. Heureusement car le plus petit était sur le point de pleurer.
 
 
Et là tout de même je n'ai pas tout oublié : j'ai donc après tant de péripéties fini par faire une énorme fête physiquement à ma chienne qui s'est révélée être très tenace et de bonne composition pour bien vouloir supporter mes angoisses et surtout ma volonté débile de tout vouloir gérer sans la croire.
 
 
 
                                                  On notera sur cette dernière photo la happy face de la chienne et de la conductrice enfin délivrées de ce cauchemar si instructif par ailleurs !
 
Je me dois de remercier les amis qui m'ont fait confiance et les enfants pour leur patience angélique mais qui finalement ont passé 3 heures dehors au lieu d'être accrocher à leur téléphone ou tablette.                                                                              
 Et surtout merci à la chienne qui acceptait dans la bonne humeur de partager avec moi le 31 mai alors qu'elle était opérée le 9 juin d'une tumeur ce moment de complicité tout de même sinon cela n'aurait pas fonctionné !
La 3e recherche était banale et faite pour redonner confiance à la chienne, ce qui a fonctionné !
 
 
 
 

jeudi 27 avril 2017

SOYONS COHERENTS AVEC NOS ANIMAUX
 
Oui, parfois les chiens et les chats sont mieux en appartement. Pourtant oui l'idéal pour eux c'est un peu de nature avec un jardin. Oui mais ... ce n'est pas si simple.
 
Partons d'exemples concrets : un berger allemand s'échappe régulièrement de son foyer : une maison avec 1000m2 de jardin. IL trouvera la stabilité dans un studio de 38m2.
Un jack Russel se sentira mal en maison avec un petit jardin pourtant il n'est pas très grand. Tout allait bien pour le dogue allemand qui habite le 9e étage de l'immeuble pourtant tout bascule lorsqu'il est blessé. On a offert à maman un chiot bichon. Maman a toujours eu des chiens et puis un bichon c'est petit, mais elle ne s'en sort pas. On a sauvé le chiot dont ne voulait pas le voisin mais il a grandit et a tant d'énergie alors que nous vieillissons. Oui mais alors... pourquoi parfois tout bascule ?
 
  Le berger allemand était laissé à l'abandon dans ses 1000m2 de jardin alors le tour du propriétaire effectué une fois, 2 fois, il s'ennuyait alors il s'est donc occupé: travaux de jardinage, il sait il a vu faire ses maîtres, travaux de terrassement pour trouver de la nourriture cachée peut être un os ou autre, aboiements pour garder la maison et se rassurer et communiquer avec les copains. Finalement dans les 38m2 cela va mieux, il est l'objet de toutes les attentions et sort beaucoup plus.
Le jack russel est petit mais un petit corps ne veut pas dire moins d'énergie, c'est d'ailleurs souvent le contraire.
Le dogue allemand joue de mal chance, oui être en appartement n'est pas un problème si on le sort régulièrement mais pas au 9e étage car comme par hasard l'ascenseur tombe en panne alors qu'il est blessé. Impossible de le sortir maintenant.
Oui maman a toujours eu des chiens mais en vieillissant les pipis cacas du chiot la fatigue beaucoup, son éducation aussi.
Comme pour le chiot sauvé dont on ne soupçonnait pas la taille ni l'énergie une fois adulte.
 
Certains chiens ont besoin de 2 grosses dépenses physiques quotidiennes plus les sorties d'hygiène d'autres une leur suffit si elle est conséquente avec les sorties d'hygiène bien sûr. Cela dépend des individus. Il faut une correspondance entre l'aptitude physique de la personne, le temps qu'elle peut lui consacrer car si l'on est au travail 12h par jour, cela est à prendre en compte. Peut être vaudrait-il mieux un chat ou des poissons qu'un chien. Oui une personne vieillissante aura peut être plus de facilités avec un chien plus âgé, plus calme, qui tire moins sur la laisse. Oui l'éducation d'un chien ou même d'un chat demande beaucoup d'énergie.
Je constate beaucoup que l'on rêve   pour nos animaux qu'ils comprennent et sachent tout faire mais peu souvent on leur donne les moyens et le temps d'apprendre. Nous comprendre, nous les humains , n'est pas si évident ni inné.
 
Le chaton n'a pas toujours eu l'occasion d'apprendre à faire dans les litières ni grâce à sa mère ni grâce à son naisseur (éleveur ou famille).
Le perroquet parle c'est rigolo mais ça l'est moins quand il répète une semaine après aux voisins ce que vous dites d'eux dans l'intimité. Et puis il siffle fort surtout le soir. Il se déplume facilement si la nourriture ne convient pas , ou en raison des parasites ou simplement s'il n'a pas assez d'attention.
 
L'animal de compagnie doit être un choix pour sa vie entière à lui : 12 ans pour le chien , 17 à 20 ans pour le chat , 25 à 30 ans pour le cheval , 15 ans pour la tortue ou beaucoup plus , 30 à 50 ans pour le perroquet. Financièrement il faut pouvoir assumer aussi.
 
Et puis il faut vouloir faire des efforts. Mériter un peu son compagnon. Car nos animaux ont beaucoup de qualités  à condition qu'on les respecte dans leurs besoins fondamentaux : nourriture, soins, dépense physique et intellectuelle mais aussi respect de leur état de maladie ou vieillesse.
 
J'entends souvent dire "ah non je ne peux pas le sortir le matin car je suis trop pressé je vais travailler". Je me suis si souvent levée plus tôt pour m'occuper de mes animaux.
" Je ne peux pas le sortir parce que je travaille" : j'ai toujours dégagé des plages horaires pour mes animaux. En général d'ailleurs avant les moments où ils doivent rester seuls afin qu'ils soient suffisamment  fatigués pour rester calmes en se reposant et en m'attendant. J'ai entendu aussi souvent "il ne m'écoute plus du tout" sans que le propriétaire ait l'idée que son animal entend moins bien du fait de sa vieillesse. J'ai vu quelques petits coups de pieds pour qu'ils avancent lorsqu'ils sont âgés. Oseriez vous faire ça à vos grands-parents ? On me répond "c'est pas méchant" non mais c'est irrespectueux. Certains refusent de mettre des "montoirs" lorsque l'animal vieillit et répondent "ça va aller" oui mais l'animal souffre et s'use plus vite.
Pensez à comment vous aimeriez que l'on vous traite et faites au mieux. Ce n'est pas toujours une question de coût car on peut bricoler mais une façon de participer au bien-être de tous les membres de la famille pour un meilleur équilibre de celle-ci.
 

lundi 21 novembre 2016

Marche en laisse , marche au pied : Modes d'emploi et utilités.
 
                                       

Pourquoi le chien tire-t-il en laisse ? Pour lui, sortir est synonyme de se défouler et de pouvoir renifler son environnement et avoir les infos du quartier. De plus, il ne sait pas qu'il ne doit pas tirer. Et surtout en étant derrière lui notre marche a tendance à le pousser vers l'avant.
LA MARCHE EN LAISSE
S'il tire je m'arrête et je l'appelle d'un claquement de langue ou sur la cuisse, s'il revient vers moi je le félicite verbalement ou par une friandise car il a renoncé à une stimulation bien plus intéressante que ma personne.
Si le chien fonce sur un autre chien, un vélo, je parts dans le sens opposé car le chien ne peut avoir accès émotionnellement aux copains ou à quoi que ce soit tant qu'il n'est pas calme.
Si le chien a peur des congénères, du bruit, etc...  : PROTEGEZ LE !
Visuellement de loin vous voyez et savez ce qui fait peur à votre chien donc mettez de la distance entre lui sa peur voir même mettez vous en pare feu entre lui et la source de sa peur. S'il reste calme félicitez calmement voir même par une récompense alimentaire . Déstressante, comme pour l'homme, la nourriture est une compensation provoquant une sensation de bien être plus acceptable. Bien sûr, on récompense donc on réduit la gamelle pour éviter les prises de poids.
→ N'oubliez pas : plus la situation est difficile pour le chien plus vous devez récompenser ses efforts.
→ Et l'essentiel est dans le matériel : harnais spéciaux d'éducation aux attaches sur le poitrail  pour soulager sa trachée et votre dos et longes plus ou moins longues.
→ Moins le chien connait la marche en laisse plus la longe doit être longue. Plus il est éduqué plus vous pourrez vous permettre de raccourcir la laisse.
 
Une marche en laisse n'est pas une marche au pied. Pour l'aider on peut lui indiquer le moment du départ par un "ok" ou un "on y va " et indiquer à l'avance les changements de direction et les stop.
 
LA MARCHE AU PIED
La marche au pied est utilisée pour des situations précises :
Traverser, marcher en groupe, croiser un autre chien ou lors de concours.
En réalité, elle ne devrait pas être travaillée ou du moins le moins possible. Je m'explique :
Pour marcher au pied le chien doit pouvoir nous suivre sans être gêné ni nous gêner, au même rythme et anticiper nos changements de direction et d'allures voir prévoir nos arrêts et nos départs. La 1ere étape est de lui apprendre à nous porter de l'intérêt puis à nous suivre et enfin la place qu'il doit avoir pour réussir tout cela.
 
Pour cela, la méthode naturelle consiste dans un espace clos (ou le chien attaché à une grande longe) à parcourir  le terrain sans se préoccuper du chien  et dès que le chien revient de lui même à nos côtés à la bonne place , le récompenser. Pour l'inciter à venir vers nous nous pouvons courir. Si le chien s'éloigne on part immédiatement dans le sens opposé en courant (le mouvement incite le mouvement) . S'il nous rattrape et se positionne bien , on le récompense. L'usage veut que les chiens soient à notre gauche (et les chevaux à notre droite). A force de temps on attendra plusieurs pas à nos côtés où il est bien positionné avant de le récompenser. Le chien apprend ainsi petit à petit à marcher à nos côtés de plus en plus longtemps. Certains exercices existent pour qu'il apprenne à nous regarder et même à bouger ses pattes arrières pour apprendre à tourner avec vous.
Sachez que la marche au pied n'est pas indispensable mais qu'elle est réussie seulement  si vous pouvez la travailler plusieurs minutes en prenant, lui et vous, du plaisir. Plus cela a l'air naturel plus c'est joli.
          Virginie Subtil  Educatrice-Comportementaliste
 

vendredi 18 novembre 2016

QUELLE EST L UTILITE DES RECOMPENSES ALIMENTAIRES POUR EDUQUER LE CHIEN ? QUAND ET COMMENT LES UTILISER ?

Notre but est de récompenser l'action que nous souhaitons voire faire par le chien.
C'est un peu son salaire à lui. Travailleriez vous sans salaire ? A longue échéance probablement pas.
 
Souvent au départ nous l'utilisons comme leurre. Exemple : nous voulons que le chien monte dans la voiture, nous lançons la récompense dans le coffre, le chien suit , monte dans le coffre et mange la récompense. Il s'auto récompense. En associant l'ordre "monte" ou " voiture" le chien associe le mot et l'action.
 
Mais alors le chien n'obéira plus sans récompense me direz-vous ? Et oui.
C'est pourquoi l'étape suivante est importante. Une fois que nous sommes sûrs que le chien a bien assimilé l'ordre, nous demandons l'action par l'ordre et nous récompensons ensuite par la friandise.
On dit "monte" le chien monte, on récompense. S'il ne monte pas ? On montre la récompense au chien en répétant l'ordre et on attend. On laisse au chien le choix de faire ou non. Puis on peut passer à l'ultime étape en remplaçant de façon aléatoire la friandise par un jouet, une caresse ou une félicitation verbale.
 
Si le chien n'est pas motivé par la friandise c'est qu'elle n'a pas une valeur suffisante pour votre chien. Il vous faut trouver celle qui pour lui vaut de l'or et qui le fait craquer. Il en est de même pour le jouet, la caresse ou la récompense verbale. On sait tous que nos chiens aiment plus certains jouets que d'autres et plus certains endroits de caresses que d'autres et parfois certains mots que d'autres.
 
Une récompense doit avoir de la valeur pour votre chien mais doit être acceptable pour vous. Il est des récompenses alimentaires impossibles. Je pense à un de mes "élèves" qui au départ n'aimait que les bouts de chorizo mais son estomac n'aurait pas apprécié à la longue.
Certains chiens se lassent et parfois il faut mélanger ou en changer de temps à autre. Nous nous lassons aussi.
 
Les friandises doivent être rapidement assimilables, digestes, tenir dans une poche et se conserver correctement. Il faut penser à l'équilibre de notre chien et si nous récompensons nous devons diminuer la gamelle au risque que le chien devienne obèse.
 
La récompense fait elle tout ? Non.
L'intention que le maître a quand il la donne a aussi son importance. C'est un autre de mes "élèves" qui me l'a fait remarqué. Sa maîtresse avait les mêmes récompenses que moi mais il ne prenait pas les siennes. Vos chiens savent si vous donnez vraiment de la valeur à votre récompense et c'est sa haute valeur qui les intéresse. Ne les trompez pas en donnant juste pour donner.
 
Virginie SUBTIL Educatrice Comportementaliste
 
 
 

dimanche 6 mars 2016

2 Pistes de 7 mn par 18°c à Taillet

Aujourd'hui j'ai recherché mon maître, ma petite maitresse et sa copine. On les avait abandonné de la voiture. Au point d'abandon j'étais très excitée et puis je sentais leurs odeurs au travers des bois. J'ai eu du mal à me calmer. Cette fois ci je commence à bien montrer les objets j'ai retenu la leçon précédente.

Puis on a fait une 2nde piste pour chercher les 2 enfants uniquement. Je les avais vu partir j'étais moins inquiète. Ma collaboratrice a du me rappeler qu'on travaillait et là j'ai pris l'odeur au foulement jusqu'au bout sans hésitation. Ma collaboratrice et le cameraman ont du courir un peu. J'ai été troublée au début car les enfants parlaient dans le talkie. Le cameraman les a rappelé à l'ordre. Ma collaboratrice était inquiète car les enfants étaient aller vraiment loin. Mais les enfants ont bien disposé des mouchoirs en papier comme objets. Je les ai bien trouvé et ça m'a rassuré. Je commence à comprendre. J'ai même montré que les enfants étaient revenus sur leurs pas à un moment donné.

Ma collaboratrice est fière de mon application et de mes qualités de ténacité et de concentration et découvre mes talents olfactifs dont elle doutait un peu. Faut dire que je n'ai pas trop confiance en moi aussi mais ça vient. Démarrer une nouvelle carrière à 7ans je m'éclate !

mardi 1 mars 2016

Baghera chatte de refuge avec insomnie nocturne

Baghera a 10 mois quand je suis appelée pour ses insomnies nocturnes et très matinales. Chatte de refuge sans agressivité et au contraire très attachée à sa maitresse je choisis un enrichissement de son milieu et une thérapie par le jeu mais aussi de traiter l'hyper attachement.
Les nouvelles après un mois et demi , pour lesquelles le feliway n'avait rien donné, sont bonnes :

"Bonjour,
Et bien elle ne miaule presque plus ! En tout cas la nuit elle ne nous embête plus, elle nous laisse dormir :-)
Le matin elle est en pleine forme, c'est assez rigolo j'essaie de jouer avec elle.
Dans la journée en revanche elle miaule de temps en temps, il me semble que dans ces cas-là elle nous appelle pour qu'on joue avec elle.
Je n'ai toujours pas fabriqué de jouets mais j'ai acheté quelques balles, et mon beau-fils lui a arrangé sa "maison" en carton, qu'elle adore, on lui a aussi suspendu une souris en mousse... bref elle s'amuse davantage.
En parallèle j'essaie de la déshabituer à faire ses griffes sur le canapé, mais je n'ai pas encore tout à fait réussi :-) ".

 

lundi 15 février 2016

Le chien de ring, le chien de sécurité et le chien de garde familial

 
 Beaucoup de personnes associent chien de garde à chien de ring et ne font pas non plus la différence entre chien de ring et chien de sécurité.
Le chien doit il avoir les mêmes qualités ?
Pas tout à fait.
Que demande t on au chien de garde familial ? De garder les biens:  maison etc... et de défendre les membres de la famille. Pour ce qui est de défendre les membres de la famille si la relation entre le chien et sa famille est bonne, il le fera naturellement. Si l'éducation du chien a été faite correctement il saura s'arrêter sur demande. Pour ce qui est de garder les biens, lui inculquer la notion de territoire peut aider. Si les maîtres vont en cours de ring c'est de peur de ne pas avoir les notions suffisantes et correctes pour mettre en place les demandes faites au chien car en réalité le chien n'a pas besoin à priori d'aller jusqu'à la morsure pour être efficace. D'ailleurs vis à vis de la loi le chien est assimilé à une arme et la riposte du chien doit, dans le cadre de la légitime défense, être égale et proportionnelle à l'attaque ou la menace encourue. Attention donc à ne pas faire faire n'importe quoi à son chien.
 
Le chien de ring lui est un pro de la défense et de la garde sur des exercices précis. C'est avant tout un mordant sportif. C'est donc un athlète qui doit être sportif, courageux et sans peur.
 
Le chien de sécurité a la mission de sécuriser des lieux voire des personnalités mais doit il avoir les mêmes qualités ? Pro, lui aussi, ce n'est plus un sportif de haut niveau mais un coéquipier de travail. Et cela change la donne. Il ne devra en aucun cas se mettre en danger et mettre en danger son coéquipier. Sa discrétion, sa patience pour attendre le bon moment d'intervention sont parfois des atouts majeurs.
 
Tous ces chiens doivent en tous cas être maître d'eux-mêmes ou très bien menés par un maître sain et sûr de lui en toutes circonstances. Ils doivent être équilibrés. On entend souvent que le chien sera bon car il est agressif. C'est en réalité une hérésie. Plus le chien est équilibré plus il sera un bon chien de garde.